Jackson Hole

Depuis les années 80, dans une petite ville montagneuse du Wyoming, se tient chaque fin d’été une des conférences rassemblant le plus grand nombre de banquiers centraux et économistes du monde entier. Cette petite ville, c’est Jackson Hole. L’histoire du choix de ce lieu est cocasse et l’intérêt des investisseurs et des médias pour cette conférence est plus récent qu’on ne l’imagine.

La Fed du Kansas organisait chaque année depuis la fin des années 70 un symposium pour débattre des sujets économiques importants du moment. En 1982, après plusieurs éditions se tenant dans différentes villes et ne rencontrant pas le succès escompté, la Fed du Kansas souhaite absolument inviter un grand nom pour susciter l’intérêt.

Leur choix se porte alors sur Paul Volcker qui est à la tête de la Fed. Volcker étant un amateur de pêche, les organisateurs recherche donc un endroit renommé pour ses eaux poissonneuses afin de sécuriser la venue de cette légende. Août n’étant pas la meilleure saison pour la pêche à cause des températures trop élevées, les organisateurs finissent par choisir Jackson Hole qui se situe à 2000 mètres d’altitude. Suite à cette édition, la conférence gagne en importance.

Cependant, la conférence de Jackson Hole a réellement gagné ses lettres de noblesse lorsque Ben Bernanke était le président de la Fed. Il y avait, à plusieurs reprises, annoncé ou esquissé de futures décisions de politiques monétaires très importantes. Ce fut notamment le cas en 2010, lorsqu’il avait énoncé la possibilité d’un deuxième programme d’assouplissement quantitatif qui a effectivement débuté en novembre de la même année.

Devons-nous nous attendre à des annonces importantes lors de l’édition 2021 ? Il est possible que oui. Après l’énorme programme de stimulus mis en place suite à l’émergence du Covid 19, l’économie américaine a fortement rebondi et certains signes semblent justifier le retrait de ces mesures d’assouplissement et le début de la normalisation de la politique monétaire. Plusieurs membres votant de la Fed ont récemment communiqué dans ce sens. Le marché semble s’attendre par ailleurs à un début des retraits des liquidités en fin d’année 2021 ou début 2022, ce qui confirmerait l’annonce du détail du programme pour la fin du Q3, début du Q4 2021.

Si Jerome Powell esquisse son plan de normalisation lors de la conférence de Jackson Hole, il est possible que cela prenne de court certains investisseurs et, dans un contexte où les marchés d’actifs risqués affichent de belles performances, nous pourrions voir une hausse de la volatilité le temps que le marché digère ce changement de régime monétaire. Cette possibilité est intégrée à notre stratégie d’investissement par la protection d’une partie du risque actions de nos portefeuilles via l’achat d’options PUT. Nous suivrons donc attentivement le discours du président de la Fed lors de cette conférence qui se tiendra du 26 au 28 août et serons vigilants quant à la réaction des marchés en cas d’éventuelle surprise.