Outlook 2020 – Q1

Suite à la violente correction qui a eu lieu lors du dernier trimestre de 2018, nous avons choisi d’être particulièrement prudents pendant l’année 2019. Une année où les marchés financiers, aidés par les banques centrales, ont affiché des performances records. Au 31 décembre, le S&P, le Stoxx 600 et le SMI marquaient en effet une progression globale de 31.48 %, 27.75 % et 30.16 %. En parallèle, nous avons assisté à une appréciation impressionnante des obligations résultant d’une baisse des taux ainsi que d’une compression des spreads de crédit. Finalement, l’année 2019 aura été exceptionnelle puisque la plupart des classes d’actifs ont fini dans le vert. Cependant, ce résultat n’est pas la conséquence d’une amélioration des fondamentaux.

En effet, les indicateurs économiques avancés ont perdu du terrain. La croissance mondiale a ralenti pour atteindre son rythme le plus faible depuis 10 ans (3,1 % en 2019 contre 3,8 % en 2018). Les bénéfices par action du S&P 500 ont légèrement reculé.

En cause, le conflit commercial opposant la Chine aux États-Unis ainsi que le ralentissement économique au sein de la République populaire. Cette « guerre » a causé beaucoup d’incertitudes pour tous les acteurs économiques. Et il faut se rappeler que, jusqu’au dernier trimestre de l’année, on jonglait encore entre optimisme débordant et pessimisme, au rythme des promesses de signature d’accord et de volte-face de dernière minute.

Les exportateurs et les importateurs sont donc restés dans l’incertitude totale depuis le début du conflit et cela s’est fortement ressenti dans les chiffres du commerce mondial. Par ailleurs, les sanctions ont perturbé les chaînes d’approvisionnement dans différents secteurs.

Pour lire toutes nos recommandations d’investissement,
veuillez télécharger notre publication …