Origines, types, métiers :
dans les coulisses d’un family office

Nous connaissons tous la famille Rockfeller. Son immense fortune bâtie sur l’exploitation du pétrole. Son engagement philanthropique. Mais ce que l’on sait moins, c’est que cette famille peut égalment être considérée comme l’une des premières à avoir mis sur pied ce que l’on pourrait appeler aujourd’hui un family office. La structure mise en place à l’époque poursuivait en effet des buts similaires : coordonner la gestion des actifs de la famille, mais aussi ses investissements et ses activités caritatives. La naissance du Rockfeller Family Office en 1882 aura été un événement précurseur dans le monde de la gestion de fortune. Surtout à une période – le 19e siècle américain – marquée par l’émergence de grandes fortunes nées de l’industrialisation et avec elle, un besoin de gestion plus structurée pour faire face aux défis de la diversification et de la transmission.
Nous l’avons compris. L’idée maîtresse qui se cache derrière la création d’un family office est d’assurer une gestion intégrée et personnalisée des affaires financières d’une famille fortunée. Initialement établie de manière informelle, cette organisation pouvait réunir à l’origine des conseillers financiers et des avocats ayant établi une collaboration étroite avec la famille. Au fil du temps, elle a évolué, adop-tant une structure professionnelle pour répondre à de nouvelles exigences.

man carries girl

Family offices single-family

Exclusivement engagés dans la gestion des affaires financières d’une seule famille, les Family Offices Single-Family déploie une approche personnali­sée et adapte leur stratégie et leurs décisions aux besoins spécifiques de la famille mandataire. Ces entités sont souvent créées par des familles ultra-riches qui exigent une attention et une gestion sur mesure répondant à la complexité de leurs porte­feuilles financiers.

Soulignons également que l’affirmation russe se déploie aussi sur le continent africain grâce à ses groupes paramilitaires, dont le plus célèbre, le Groupe Wagner, soutient diverses factions et gouvernements. Leur présence en Lybie, en Centrafrique et au Mali où Wagner a remplacé l’armée française stationnée dans le pays depuis plusieurs années, en est l’exemple le plus parlant.

Multi-family offices

À l’inverse des family offices single-family, les multi-family offices servent plusieurs familles fortu­nées simultanément. Ces structures offrent des services plus standardisés, non sans offrir une certaine flexibilité lorsqu’il s’agit de s’adapter aux besoins variés des différentes familles. Le succès des multi-family offices se fondent à la fois sur le partage des coûts et celui des pratiques de gestion financière.

Virtual family offices

L’avènement de la technologie a donné naissance aux family offices virtuels. Ces entités exploitent des outils numériques pour gérer les affaires financières des familles à distance. Elle propose une grande souplesse et une accessibilité accrue. Les family offices virtuels tirent parti des technologies telles que la visioconférence, la gestion électronique des documents et les plateformes de suivi des investis­sements pour offrir des services utiles à des familles dont les membres et les actifs sont disséminés aux quatre coins du globe.

boy in yellow hoodie wearing black sunglasses

Les métiers

 

Gestionnaire de patrimoine

Formant le coeur du family office, le gestionnaire de patrimoine entretient des relations étroites avec les membres de la famille afin de définir des objectifs financiers à long terme et d’élaborer des stratégies pour les atteindre. Son rôle englobe non seulement la gestion des investissements, mais aussi la mise en place d’une planification fiscale et un suivi de l’évolution des actifs pour assurer une gestion des risques rigoureuse et une croissance continue.

Expert en investissements

Les experts en investissements jouent un rôle crucial dans l’analyse approfondie des opportunités d’inves­tissement. Ils évaluent les risques et les rendements potentiels, favorisant la prise de décisions fondées pour maximiser la croissance du portefeuille de la famille. Leur expertise est variée, avec des degrés de spécialisation divers dans les investissements traditionnels ou encore les placements alternatifs, mais toujours au service de la diversification.

Conseiller fiscal

La planification fiscale est essentielle pour optimi­ser les rendements et minimiser les passifs fiscaux. Les conseillers fiscaux développent dans ce cadre des stratégies pour optimiser la situation fiscale de la famille, tout en assurant sa conformité avec les réglementations en vigueur et les évolutions du cadre législatif dans le ou les pays de résidence.

Avocat successoral

Comme son nom l’indique, les avocats successoraux traitent les aspects juridiques liés à la succession. Cela touche à la rédaction de testament, l’élabora­tion de plans successoraux ainsi que la résolution de problèmes juridiques complexes associés à la transmission de la richesse. Leur rôle est de garan­tir une transition en douceur entre générations et conforme aux voeux de la famille, tout en garantis­sant la préservation du patrimoine.

Conseiller en philanthropie

De nombreuses familles fortunées sont engagées dans des activités philanthropiques. Les conseillers en philanthropie aident à élaborer des stratégies philanthropiques, à choisir des organisations béné­ficiaires et à gérer les dons de manière efficace. Leur rôle va au-delà de la simple gestion des dons. Il concerne également la création de fondations fami­liales ou encore l’évaluation de l’impact social des initiatives soutenues et mises en oeuvre.

Gestionnaire d’affaires immobilières

Les family offices gèrent fréquemment un porte­feuille diversifié de biens immobiliers. Les gestionnaires d’affaires immobilières supervisent l’achat, la vente, la gestion locative et l’entretien des propriétés pour garantir une valeur maximale. Leur expertise englobe également la gestion des risques liés aux investissements immobiliers.

Analyste de risque

Les family offices font face à divers risques finan­ciers, voilà pourquoi il est nécessaire de mettre en place des processus d’évaluation, de contrôle et de gestion des risques. Travaillant en étroite colla­boration avec les gestionnaires de patrimoine, les analystes de risque développent des stratégies pour identifier les risques liés aux investissements, aux conditions économiques et aux fluctuations des marchés. Ils sont également chargés de mettre en oeuvre des mesures pour les limiter.

Responsable des relations familiales

La communication et la gestion des relations fami­liales contribuent grandement au succès d’un family office. Le professionnel qui est chargé de mainte­nir une communication claire et ouverte entre les membres de la famille et les équipes du family office a donc toute son importance au sein du dispositif. Il s’assure que les objectifs, les attentes et les préoc­cupations de la famille sont pris en compte dans toutes les décisions financières.

Responsable de la technologie et de la sécurité

Avec la digitalisation croissante de l’environne­ment financier, la protection des données et la gestion des systèmes informatiques sont devenues cruciales. Dans ce cadre, le responsable de la tech­nologie et de la sécurité s’assure que les systèmes informatiques du family office sont sécurisés contre les menaces, tout en garantissant la confidentialité et l’intégrité des données sensibles, qu’elles soient financières ou non-financières. Il est également responsable de l’adoption de nouvelles technologies ou de solutions technologiques permettant d’amé­liorer l’efficacité opérationnelle du family office.

Responsable de la conformité

Les family offices opèrent dans un environnement financier soumis à une réglementation stricte. Le responsable de la conformité veille à ce que le family office respecte toutes les lois et réglementations applicables. Il surveille les changements dans la réglementation financière, met en oeuvre des procé­dures de conformité et assure la formation continue du personnel sur les questions de conformité.

Analyste de marché

Les family offices doivent également suivre en permanence les tendances des marchés financiers internationaux pour prendre des décisions d’inves­tissement pertinentes. L’analyste de marché surveille les évolutions économiques, évalue les opportu­nités et les menaces, et fournit des informations précieuses pour orienter le choix des placements de la famille.

Conseiller en gestion de crise

La gestion de crise est un aspect souvent sous-es­timé. Il est cependant critique dans la gestion d’un family office. Le conseiller en gestion de crise élabore des plans pour faire face à d’éventuels scénarios de crise, que ce soit une fluctuation majeure sur les marchés financiers, des litiges familiaux ou d’autres événements imprévus. Sa mission est d’assurer la continuité des opérations et de protéger les intérêts financiers de la famille, même dans des circons­tances difficiles.

Responsable des ressources humaines

Les équipes qui composent un family office sont essentielles à son bon fonctionnement. Le respon­sable des ressources humaines gère le recrutement et s’assure que les membres du personnel disposent des compétences nécessaires pour répondre aux besoins complexes des familles fortunées.

À la manière d’un chef d’orchestre, le family office coordonne tous les aspects liés à une fortune fami­liale, de l’humain au financier en passant par le juridique. Il s’appuie pour ce faire sur des profes­sionnels aux profils variés, mais toujours hautement qualifiés. Dans cette structure, chacun contribue à la robustesse et à la pérennité d’un système de gestion permettant non seulement de préserver, mais aussi de faire croître un patrimoine familial sur plusieurs générations, quelle qu’en soit la complexité.

La nature dynamique des marchés financiers, les évolutions réglementaires constantes et les chan­gements au sein des familles fortunées exigent un sens aigu de l’adaptation. En travaillant ensemble, les experts d’un family office créent des synergies qui vont au-delà de la simple gestion financière nécessaire à la prospérité d’une famille fortunée. Voilà pourquoi un family office est un pilier essentiel pour préserver et faire fructifier un patrimoine fami­lial à travers les générations.

Vous aimerez aussi

DirigeantsEntrepreneursFinanceLatest newsProfessions libérales

Quel avenir pour l’investissement responsable ?

En signant en 2015 les Accords de Paris, 196 pays – dont la Suisse – se sont engagés à réduire de moitié leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030. Cet engagement entérine la volonté de ces derniers de diriger les flux financiers vers un développement plus durable, faiblement carboné, tout en renforçant la capacité d’adaptation des entreprises et des États face aux défis du réchauffement climatique.